Gouvernement du Comté du Maine (Jeu Les Royaumes Renaissants - Celsius Online)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Annonces de la hérauderie royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
maltea di favara

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Jeu 15 Déc - 23:15

Citation :

    A Karl-Heinz de Dampierre, comte de Flandre,

      De par Montjoie, Roi d'Armes de France.


    Votre Grandeur,

    Je n'ai, jusque lors, réagi à la déclaration dans laquelle vous avez indiqué que vous ne reconnaissiez pas la destitution de Malycia, alors vicomtesse de Renaix, édictée par la Hérauderie de France en date du vingt-cinquième jour d'octobre de l'année courante, rappels ayant été formulés au Conseil des Grands Feudataires. Las, il semblerait que vous vous entêtiez dans votre erreur puisque vous exigez du Héraut de Flandre de bailler des clés à ladite Malycia afin qu'elle puisse siéger à la Haute Cour Flamande, assemblée nobiliaire locale.

    Puisque ce qui vous a été dit ne semble point être parvenu jusqu'à votre esprit, lisez maintenant.

    Malycia n'est plus vicomtesse de Renaix et ne saurait être reconnue comme telle, ni par vous, ni par qui que ce soit; elle a été réduite à l'état de roture et nul acte n'est venu casser une déclaration prise sur le fondement d'un édit royal. Malycia, en portant les armes contre le Domaine Royal, possession de Sa Très Aristotélicienne Majesté la Reine de France, a méconnu ses devoirs nobiliaires et a violé l'édit royal sus-cité. Je sais qu'il est de bon ton et que cela donne un petit air savant de déclarer que la décision de Sa Majesté est illégale mais d'aucuns oublient que l'acte de destitution a été contresigné par un Roi d'Armes de France, qui, selon les lois héraldiques royales si chères à ceux qui font fort de se réfugier derrière elles afin d'oublier qu'il y a eu faute notable, a le droit de justice. Justice fut exercée et avec clarté. Si cela n'a su agréer à l'ex-vicomtesse, il y avait moyen de saisir la Très Noble Assemblée des Pairs de France.

    Voilà pour notre exorde, passons donc à votre déclaration en elle-même.

    Nous avons appris avec grand intérêt qu'elle fait suite à la saisine du Parlement flamand et que l'opportunité de reconnaître à la déclaration de destitution de Malycia par la Hérauderie Royale a été débattue devant cette institution flamande, qui, nous citons " est un organe législatif du Comté de Flandre, au même titre que le Conseil ". Organe législatif, organe chargé de rédiger des lois ou d'en voter, organe chargé de l'élaboration, de la révision ou de l'abrogation du Corpus législatif flamand. Nous trouvons pour le moins significatif qu'une personne, telle que vous, qui se pique de légalité et de légitimité ne se soit pas émue de ce qu'un organe législatif se soit saisi d'un acte émanant d'un Grand Office Royal. Nous trouvons pour le moins étrange que le chantre du respect des textes que vous êtes ait non seulement permis cette mascarade mais ait aussi suivi la recommandation d'une institution qui est donc incompétente, selon vos propres lois, pour juger de la validité d'un acte héraldique. Nous trouvons enfin des plus surprenants qu'une institution dont on sait qu'elle ne sort jamais du cadre de ses compétences édictées par la loi flamande dont vous êtes censé être le garant se soit permis pour cette affaire-là de sortir de son domaine de compétences.

    Nous sourions aussi quand nous lisons que la noblesse flamande est soumise à la Flandre et à son comte. Il conviendrait que le grand légiste que vous êtes ouvre un jour ce Codex Levan que vous estimez violé. Vous y apprendriez avec intérêt que la vassalité n'est pas le servage et que vous n'êtes pas plus délié des lois héraldiques que les autres. Vous y liriez également que non, le comte de Flandre, ou d'ailleurs, n'a pas d'autorité pour destituer, hormis les seigneurs de mérite. Il peut demander à ce qu'untel soit destitué mais c'est la Hérauderie de France qui tranche en dernier lieu. C'est ce qu'elle a fait ici, en regard de lois et de coutumes plus que connues et en regard d'un édit royal que vous vous faites fort de présenter comme étant la volonté inique de Sa Majesté. L'édit royal du dix-sept septembre dernier révoquant celui de Gien et précisant la nature de l'Autorité Royale s'appuie sur la coutume ayant toujours régi le Royaume de France et a été soumis, comme tout texte législatif royal, au jugement des Grands Feudataires du Royaume de France réunis en conseil. Nulle dissimulation donc mais il est bien plus aisé de clabauder et de faire feu de tout bois que de réfléchir avant de s'exprimer et de se renseigner a minima. Il y avait un comte de Flandre légitime au moment des discussions, si la noblesse flamande doit s'en prendre à quelqu'un, c'est à lui et à nul autre. Et il y avait tous les autres régnants légitimes à qui droit de parole et donc de suggestion et de contestation a été donné; là encore, s'en prendre à un édit qui a reçu l'assentiment des Grands Feudataires est la preuve d'une réflexion maladroite et inaboutie pour ne pas dire fallacieuse.

    Enfin, pour rappel, au cas où cela ne serait pas clair, Malycia n'est plus vicomtesse de Renaix et elle ne sera jamais plus convoqué à prêter allégeance. Vous vous faites fort d'en appeler à la primauté du codex héraldique, respectez donc les prérogatives que celui-ci prévoir pour la Hérauderie de France en matière d'organisation des hommages et allégeances. Vous vous permettez également d'en appeler à la féodalité pour justifier votre prise de position mais cessez de mettre de côté que Malycia fut faite vicomtesse de Renaix à l'issue d'un mandat de comtesse de Flandre, c'est-à-dire, au terme d'une période durant laquelle elle a été vassale de la Couronne de France. Il est facile de se tenir coi durant quelques semaines pour espérer pouvoir étrenner une couronne et d'oublier toutes ses bonnes résolutions et son serment une fois que cette couronne est effectivement étrennée.

    Pour conclure, nous entendons bien que ce n'est pas la Flandre mais bien vous qui vous vous entêtez à ne pas reconnaître la validité de l'acte de destitution. Fort bien. Certes, cette affirmation ne nous était guère nécessaire car c'est bien à vous et à vous seul que des comptes ont été demandés, comptes non honorés jusque lors et même pis puisque non content de prendre vous-même la décision de demander la destitution de celle qui était alors votre vassale, vous avez osé contester l'institution qui a eu l'honneur et le bon sens, appuyées par les lois et coutumes, de s'exécuter. Il existe un adage selon lequel " le vassal de mon vassal n'est pas mon vassal ". Certes, oui et cela, nous ne le dénions nullement. Mais il y en a autre qui stipule que le suzerain est solidaire des actes de son vassal et de celui-ci, comme du précédent, nous saurons nous souvenir en temps utiles.


    Donné le quinzième jour de décembre de l'an de grâce MCDLIX.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maltea di favara

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Jeu 15 Déc - 23:16

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que la notice complémentaire à l'article 5 – prévoyant notamment les motifs d'exclusion définitive du collège héraldique – du Chapitre VII des lois héraldiques royales précisant la définition du manque d'assiduité en édictant des délais clairs et que messire Yann von Wittelsbach, dit Gascogne, Héraut d'Armes royal, ne s'étant pas présenté depuis la fin du mois d'août de la courante année en salle des caducées, nous révoquons conséquemment le sus-nommé Yann von Wittelsbach de sa charge de héraut et décrétons la marche de Gascogne vacante, étant entendu que le temps de la vacance, les demandes héraldiques devront être transmises au héraut plénipotentiaire envoyé sur place, Astrée, soit messire Paul Ooghe de Faucuwez.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le quinzième jour de décembre de l'an de grâce MCDLIX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 407
Age : 100
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Sam 17 Déc - 10:23

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que le retrait de dame Nynaeve de Gaudemar et notre nomination à la tête de la Hérauderie de France ayant éclairci les rangs du Collège des Maréchaux, après discussion avec les trois membres de celui-ci toujours en place, nous avons décidé de nommer deux nouveaux maréchaux en les personnes de Flandre, soit Ascalon Breydel, et Orléans, soir Lexhor d'Amahir.

      Les cinq charges étant désormais pourvues, s'ensuit une nouvelle répartition des tutelles, étant à noter que nous conservons nous-même quelques marches sous notre responsabilité directe, soit :


      • Montjoie :
        • Bourgogne
        • Ile-de-France
        • Languedoc
        • Mnémosyne
        • Phylogène
        • Sylvestre

      • Alençon :
        • Alençon
        • Artois
        • Champagne
        • Blanche
        • Licorne
        • Saint-Jean
        • Sépulcre

      • Estampe :
        • Béarn
        • Marche
        • Toulouse
        • Touraine
        • Estampe
        • Sigillant

      • Flandre :
        • Auvergne
        • Comminges
        • Dauphiné
        • Flandre
        • Guyenne
        • Poitou

      • Minerve :
        • Anjou
        • Rouergue
        • Astrée
        • Dicé
        • Minerve

      • Orléans :
        • Angoulême
        • Berry
        • Gascogne
        • Maine
        • Normandie
        • Orléans

      Cette répartition ne remet nullement en cause l'autorité et la légitimité des hérauts envoyés sur place en tant que plénipotentiaires.


      Pour rappel, en cas de requête à formuler à la Hérauderie de France, l'usage veut que l'on se tourne en premier lieu vers le héraut attaché à la marche concernée ou le plénipotentiaire y ayant été mandé; en deuxième lieu, vers le Maréchal d'Armes de tutelle; la sollicitation du Roi d'Armes de France devant intervenir en dernier recours.


      Enfin, les registres de la Hérauderie Royale les seuls à faire autorité et légitimité sont ceux rendus disponibles en chapelle Saint-Antoine-le-Petit et en antichambre du Louvre; toute personne se réclamant de notre noble institution n'y ayant pas son nom inscrit étant un usurpateur.



      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le quinzième jour de décembre de l'an de grâce MCDLIX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Dim 25 Déc - 15:29





http://amahir.jdrforum.com/f205-la-lice (inscriptions possibles jusqu'au 4 Janvier 0h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Dim 22 Jan - 15:15

Citation :
Nous, Montjoie, Roi d'Armes de France,
Minerve, Maréchal d'Armes royal en charge des joutes,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Tenons à faire savoir que nous avons pris connaissance de l'entreprise de messire Rotule Baccard, seigneur de Clansaye, quand à la création d'un cercle de combat.
Si cela est un noble but nous nous devons d'y apporter quelques bémols.

Ainsi nous tenons à rappeler à la noblesse du Royaume de France que tous duel et joute sont réglementés et doivent être encadrés par la Hérauderie de France.

Que tout manquement à cela pourrait, dans certaines circonstances, engendrer des dérogeances au vivre noblement et donc des poursuites devant le tribunal héraldique.

Rappelons également que La Ligue des Joutes est à la disposition de la noblesse pour toute question et organisation de duel, de même que ledit sieur peut contacter la Ligue, via son Maréchal pour tout détail concernant les duels et affrontements de la noblesse.

Donné le douzième jour de décembre de l'an de grâce MCDLIX à la chapelle Saint Antoyne le Petit.



Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que la volonté de la Hérauderie de France étant d'être présente et active sur l'ensemble du territoire du Royaume afin de veiller au mieux sur la noblesse de France et de sauvegarder les intérêts d'icelle, il a été décidé, après discussion et concertation avec les Maréchaux d'Armes royaux, de lancer une nouvelle session d'examen à l'entrée du Collège héraldique de France pour pourvoir l'ensemble des marches vacantes, hormis celle du Languedoc.
      Pour celle-ci, choix a été fait de l'exclure de la session à venir après les constats tirés de la rencontre de la noblesse que nous avions pris soin de réunir en assemblée, option qui avait d'ailleurs été présentée en cette occasion. La marche languedocienne demeure donc sous notre pleine et directe tutelle le temps que les problèmes constatés, à faut d'être définitivement réglés, soient contrecarrés. Nous y mettrons, pour sûr, toute notre énergie et toute notre détermination.


      Sont donc ouvertes à candidature les marches suivantes :


      • Anjou
      • Artois
      • Béarn
      • Berry
      • Bourgogne
      • Comminges
      • Gascogne
      • Guyenne
      • Dauphiné
      • Maine
      • Poitou
      • Rouergue
      • Toulouse
      • Dicé
      • Licorne


      Les candidatures sont :

      • ouvertes à tous les sujets du Royaume de France, tel que prévu par les lois héraldiques royales;
      • à adresser au Roi d'Armes de France, par missive privée uniquement*;
      • ouvertes jusqu'au vendredi 23 décembre, après complies. **


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dix-sepième jour de novembre de l'an de grâce MCDLIX.





[* mp forum I à adresser à Ingeburge
** complies = dernier office liturgique du soir et ici, ce sera jusqu'à 22h59, heure française, soit GMT +1]

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que l'appel à candidatures en vue d'intégrer la Hérauderie de France est toujours ouvert et ce, jusqu'à vendredi soir, après complies. Les personnes désireuses de postuler sont donc invitées à se faire connaître.


      Sont ouvertes à candidature les marches suivantes :


      • Anjou
      • Artois
      • Béarn
      • Berry
      • Bourgogne
      • Comminges
      • Gascogne
      • Guyenne
      • Dauphiné
      • Maine
      • Poitou
      • Rouergue
      • Toulouse
      • Dicé
      • Licorne


      Les candidatures sont :

      • ouvertes à tous les sujets du Royaume de France, tel que prévu par les lois héraldiques royales;
      • à adresser au Roi d'Armes de France, par missive privée uniquement*;
      • ouvertes jusqu'au vendredi 23 décembre, après complies. **


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-et-unième jour de novembre de l'an de grâce MCDLIX.





[* mp forum I à adresser à Ingeburge
** complies = dernier office liturgique du soir et ici, ce sera jusqu'à 22h59, heure française, soit GMT +1]

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que l'appel à candidatures en vue d'intégrer la Hérauderie de France est désormais fermé et que suite à cette fermeture des inscriptions, le questionnaire de la session de décembre 1459 a été envoyé à tous les candidats. A ceux-là, nous souhaitons bon courage et réponses inspirées. Nous tenions aussi à remercier les Grand Ecuyer de France, le Collège des Maréchaux et Normandie qui nous ont été d'un grand secours dans l'élaboration de ce questionnaire.

      Enfin, nous souhaitons rappeler que malgré la fin de cet appel, la Hérauderie de France recrute, encore et toujours, et ce, pour bon nombre de marches, qu'elles soient provinciales ou de spécialité. Toutes les personnes intéressées par une charge de poursuivant ou de chevaucheur sont donc invitées à se faire connaître auprès des hérauts et maréchaux d'armes royaux qui sauront les renseigner et les orienter.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-troisième jour de novembre de l'an de grâce MCDLIX.




Ingeburge a écrit:


[Ouverture du RP entre vendredi soir et samedi midi :
Forum I > La chapelle des Hérauts d'armes de France > http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=52 ]

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir qu'en ce jour, son mandat de comte du Limousin & de la Marche s'étant achevé le vingt-neuvième jour de décembre de l'année courante et conformément aux us en la matière, nous réintégrons monseigneur Arnaut de Malemort, connu sous le nom de Marche, à la Hérauderie de France. La suspension dudit Marche s'achève donc et clés de la salle des caducées lui sont restituées.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le derrain jour de novembre de l'an de grâce MCDLIX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que :

      • nous démettons Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio de sa charge de chevaucheur d'armes en généalogie pour absentéisme.



      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le cinquième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Hôtel-Dieu de Guyenne


    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que nous validons et enregistrons le meuble héraldique nommé dorénavant « Etendard de l'Hôtel-Dieu de Guyenne » qui est : de gueules, au léopard d’or, armé et lampassé d’azur; au chef d'argent chargé de trois croix alésées de gueules posées en fasce, sous forme d'oriflamme :



      Et que, conséquemment, ces meuble et oriflammes sont dorénavant protégés par les coutumes et lois héraldiques royales relatives aux usurpations.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dixième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que :

      • nommons Agathe de Montfort-Balmyr chevaucheur d'armes de généalogie : elle aura pour tâche de nous assister dans les recherches afférentes à l'établissement d'un lignage noble, de recueillir les requêtes dûment formulées par les chefs de famille et sera amenée à réaliser brisures cohérentes et correctes pouvant être demandées par les nobles désireux d'octroyer des armes à leur descendance, de travailler en bonne intelligence avec les personnes déjà en poste et elle devra en outre régulièrement se présenter en salle des poursuivants Jehan de Volpilhat, à Paris.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le quatorzième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




[Nom IG correspondant : agathe_]

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que le cas ayant été soumis à notre jugement, il nous a paru important de préciser les conséquences de l'adoption d'un adulte – soit un individu d'au moins quatorze ans révolus – membre d'une famille dûment recensée par le membre d'une autre famille; qu'à cette fin, le collège héraldique a été réuni, a débattu et a voté; et que nous apportons donc par la présente, suite à ces discussions et votation, les précisions nécessaires quant à ce cas particulier, soit que cette adoption se faisant en connaissance de cause, le futur adopté est en mesure de comprendre le sens et la portée de ses actes, ledit adopté conséquemment renonce à porter nom et blason de sa famille d'origine, ne dispose plus d'aucun pouvoir de gestion de celle-ci s'il en était le chef, sans pour autant que cette adoption entraîne le complet effacement de la fiche de famille d'origine des mentions relatives à l'adopté en question.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dix-neuvième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir qu'étant entendu que l'héraldique est un noble art plongeant ses racines dans l'histoire, les coutumes et la mémoire, ledit art ne pourra qu'être plus rayonnant si ceux ayant contribué à sa grandeur et à sa vitalité ont la possibilité de poursuivre leur œuvre. Ainsi, la Hérauderie de France, désireuse de s'appuyer sur ceux ayant un jour évolué en son sein, tend la main à ses anciens officiers.

      Sont ainsi concernés par cette disposition particulière les anciens membres de la Hérauderie de France, étant entendu que sont exclus ceux ayant été révoqués, quel que soit le motif de la révocation; ils sont connus, une fois admis, comme hérauts honoris causae. Ils sont nommés et révoqués au bon vouloir du Roi d'Armes de France, sur proposition du collège héraldique. Pour autant, s'ils réintègrent le collège héraldique, leurs fonctions et droits sont limités.
      Ils ont ainsi pour rôle de conseiller les Hérauts, les Maréchaux et le Roi d'Armes de France, d'apporter à ceux-ci éclairages et connaissances et de prendre part à l'enseignement dispensé aux poursuivants et chevaucheurs. Pour ce faire, à l'image du Grand Ecuyer de France, ils ont droit de libre intervention en salle des caducées et en salle Jehan de Volpilhat.
      Ils n'ont ni droit de vote, ni possibilité d'officier comme témoin héraldique.
      Ils ne sont pas prioritaires dans l'attribution des marches vacantes et devront se soumettre à l'examen d'entrée de la Hérauderie de France s'ils souhaitent redevenir Hérauts d'Armes.
      Ils sont soumis à un devoir de confidentialité et de neutralité et se feront forts de renvoyer tout demandeur les ayant sollicités par voie orale ou épistolaire à un Héraut ou à un Maréchal d'Armes; là réside l'essentiel de la teneur du serment qu'ils devront prêter une fois nommés.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dix-neuvième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir qu'à la demande de Sa Très Aristotélicienne Reine de France, Sa Majesté Nebisa de Malemort Armantia, discussions ont été menées en collège héraldique et en la Curia Regis relativement à la disposition du chapitre I, paragraphe 4 des lois héraldiques royales stipulant que les ducs et comtes du royaume en exercice reconduits dans leur fonction au terme d’un mandat, que ce soit par suffrage ou selon les lois internes de leur province, n’ont pas obligation de renouveler leur serment à l’égard du souverain en ce que leur précédent engagement a toujours valeur; et que suite aux discussions susdites, il est apparu que ledit souverain étant celui, par sa voix et ses choix, donnant légitimité à ses vassaux grands feudataires, que c'est l'acceptation du serment d'allégeance ou d'hommage du souverain qui fait le feudataire et que cette possibilité limitant de fait l'étendue de l'autorité royale, le terme obligation ne doit pas être compris comme étant une alternative offerte auxdits vassaux mais bien comme l'apanage du souverain qui sera le seul à décider de l'opportunité d'une nouvelle prestation de serment, étant entendu que par défaut, les ducs et comtes en exercice reconduits devront se présenter en Salle du Trône du Louvre afin de renouveler l'engagement les liant à la Couronne de France et au titulaire d'icelle et que seuls bénéficiaires d'une dispense royale verront leur serment ainsi prorogé.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dix-neuvième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

    • Savoir faisons à tous présents et à venir que les hérauts et maréchaux d'armes royaux de France, réunis en collège, ont étudié les questionnaires envoyés suite à l'ouverte à candidatures des marches vacantes de la Hérauderie de France et ont débattu de ceux-ci, les auteurs desdits questionnaires ayant vu leur identité occultée dans le but que l'examen mené soit objectif et complet, que suite à cette étude, vote a été lancé afin que de départager les différents postulants et que conséquemment, après discussion et votations collectives et suite à notre propre réflexion, nous nommons hérauts d'armes royaux :

      • Dame Arambour Demesquine Licors pour la marche Bourgogne [Arambour]
      • Dame Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner pour la marche du Dauphiné [Cecilia]

      En précisant que lesdites dames ne pourront se prémunir des prérogatives liées à leur nouvelle charge qu'après avoir dûment prêté serment devant nous, la cérémonie d'intronisation devant se tenir en l'Hôtel Saint-Paul le vendredi vingt-quatre janvier de l'année courante, après l'office des vêpres;


    • Savoir faisons que les marches Anjou, Artois, Berry, Gascogne, Maine et Rouergue demeureront vacantes, faute de candidats;


    • Savoir faisons que les marches Béarn, Comminges, Dicé, Guyenne, Poitou et Toulouse demeureront vacantes faute de candidats possédant le niveau de connaissances requis, tout en indiquant que l'espoir, pour ces marches-là, est permis tant la plupart des postulants ont su montré une envie de s'investir, des aptitudes certaines et un comportement en adéquation avec les valeurs de la Hérauderie de France et que les candidats ainsi remarqués seront, dans les jours à venir, contactés par les maréchaux de tutelles concernés... la plupart car nous regrettons dans le même temps que les deux candidats toulousains aient cru les officiers héraldiques royaux naïfs au point de ne pas remarquer les similitudes entre les deux questionnaires retournés et aient jugé convenant de s'entraider là où l'examen d'entrée à la Hérauderie de France se doit d'être personnellement réalisé;


    • Savoir faisons que nous réservons notre décision quant au pourvoi de la marche Licorne après que des irrégularités nous aient été signalées;


    • Savoir faisons enfin que discussions et réflexion seront menées en vue d'une nouvelle ouverture à candidatures des marches restées vacantes, que tous ceux désireux de s'investir dans les marches en questions sont invités à joindre les maréchaux d'armes royaux concernés et que marches vacantes ne signifient pas marches abandonnées en ce que plénipotentiaires et maréchaux sont présents pour assurer aide et assistance auprès des noblesses provinciales;


    • Concluons en rappelant que seules les personnes notées aux registres de la Hérauderie de France sont officiers héraldiques royaux reconnus et légitimes et que toutes les autres se réclamant d'une charge ont ils ne sont pas les titulaires sont des usurpateurs : à cette fin, lesdits registres sont régulièrement mis à jour et consultables par tous en chapelle Saint-Antoine-le-Petit et en antichambre du Louvre.


      Que le Très-Haut garde la féale et loyale noblesse du Royaume de France et qu'Il guide ceux qui en sont les gardiens dévoués.



      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingtième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Lun 23 Jan - 21:15

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que :

      • nous promouvons Eleïce de Valten, dame de Tyx, au rang de Poursuivant d'Armes Royal de Phylogène, en reconnaissance de ses qualités et de son investissement et en ce qu'elle sera notre bras droit dans la gestion de la marche liée, ainsi, elle veillera à l'épanouissement des chevaucheurs en poste, nous secondera dans l'accueil des nobles et dans la résolution des affaires afférentes.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-troisième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.




[Nom IG correspondant : Linoa]

Citation :
De nous, Lexhor d'Amahir dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France et pair de France,
A tous ceux qui liront ou orront,

Salut en notre seigneur,

Par la présente, annonçons, la nomination de dame Erwelyn Corleone, baronne d'Evron à la charge de chevaucheur d'armes du Maine.

Annonçons également que suite à la démission de dame Leha Giffard, la charge de poursuivant d'armes du Maine est vacante.
Deux autres postes de chevaucheur sont également vacants.

Que le Très-Haut vous ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide vos pas.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, à Orléans, le vingt-troisième de janvier de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

Lexhor d'Amahir,
Duc d'Alluyes,
Baron de Château Landon et d'Auneau,
Seigneur de Pléaux,
Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts,
Maréchal d'Armes de France,
Pair de France.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Ven 2 Mar - 13:57

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la feue Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de dame Karyaan Lomàlas, comtesse sortante du Maine, quant à l'octroi à son bénéfice d'un fief de retraite.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Beaumont-sur-Sarthe est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Karyaan Lomàlas se voit octroyer le fief de retraite de Beaumont-sur-Sarthe, érigé en comté et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « Chevronné d'or et de gueules de VIII pièces », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le deuxième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Sam 24 Mar - 10:37

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la feue Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que la volonté de la Hérauderie de France étant d'être présente et active sur l'ensemble du territoire du Royaume afin de veiller au mieux sur la noblesse de France et de sauvegarder les intérêts d'icelle, il a été décidé, après discussion et concertation avec les Maréchaux d'Armes royaux, de lancer une nouvelle session d'examen à l'entrée du Collège héraldique de France.


      Sont donc ouvertes à candidature les marches suivantes :


      • Anjou
      • Artois
      • Béarn
      • Berry
      • Comminges
      • Gascogne
      • Guyenne
      • Languedoc
      • Maine
      • Poitou
      • Rouergue
      • Toulouse
      • Dicé
      • Licorne
      • Saint-Jean


      Les candidatures sont :

      • ouvertes à tous les sujets du Royaume de France, tel que prévu par les lois héraldiques royales complétées, pour les candidats aux marches d'ordres royaux, par les dispositions particulières relatifs à iceux;
      • à adresser au Roi d'Armes de France, par missive privée uniquement*;
      • ouvertes jusqu'au vendredi 30 mars 1460, après complies. **


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-troisième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.





[* mp forum I à adresser à Ingeburge
** complies = dernier office liturgique du soir et ici, ce sera jusqu'à 22h59, heure française, soit GMT +1]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Sam 24 Mar - 11:19

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grandeur Karyaan Lómàlas, comtesse du Maine, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres du Maine à Esquimote .

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Solesmes est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Esquimote se voit octroyer le fief de mérite de Solesmes, érigé en seigneurie et portera, après prime hommage en bonne et due forme, « de sable, à la crosse d'argent accompagnée de deux étoiles du même », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-deuxième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grandeur Karyaan Lómàlas, comtesse du Maine, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres du Maine à Oceane_ktf .

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Fresnaye-sur-Chedouet est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Oceane_ktf se voit octroyer le fief de mérite de Fresnaye-sur-Chedouet, érigé en baronnie et portera, après prime hommage en bonne et due forme, « de gueules, aux trois frênes arrachés d’or », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-deuxième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grandeur Karyaan Lómàlas, comtesse du Maine, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres du Maine à Athena de Lavallière dite « Athena44 ».

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Mayet est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Athena de Lavallière se voit octroyer le fief de mérite de Mayet, érigé en baronnie et portera, après prime hommage en bonne et due forme, « d'argent, à la bande vivrée de gueules, au lambel à cinq pendants d'azur», soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-deuxième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.





Dernière édition par Lexhor le Dim 25 Mar - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Dim 25 Mar - 11:31

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, par la volonté de la Reine et du Grand Maître de France, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, prenons acte de la volonté de Sa Très Aristotélicienne Majesté Nebisa de Malemort Armantia, Reine de France, quant à l'élévation d'une baronnie de mérite en vicomté sur les terres du Maine, sis en son Domaine Royal, au bénéfice d'Erraa de la Huchaudière.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Gorron est bien fief mouvant du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Erraa de a Huchaudière voit son fief de mérite de Gorron, érigé en vicomté et portera, prime hommage ayant été prêté en bonne et due forme, « d'argent, aux trois têtes de loup arrachées de sable », soit après dessin :



      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le dixième jour de janvier de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Dim 25 Mar - 20:08

[Je supprimerais ce message dès qu'il sera lu pour le pas polluer]

Milles excuses mais... Mon nom est Karyaan Lómàlas
Je sais que ces accents sont légèrement désagréables, mais j'y tiens car ils imposent une prononciation particulière et surtout... c'est le nom de mon père.

C'est possible de corriger s'il vous plait ?


Légère grimace

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Mar 27 Mar - 20:16

Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, baron d'Auneau et de Château-Landon, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Villeneuve l'Abbé, Maréchal d'Armes de France et Pair de France, faisons acte des demandes conjointes de Maelia D'Vlaanderen, vicomtesse de Sablé-sur-Sarthe et de Eraa de la Huchaudière, vicomtesse de Gorron quand à l'octroi conjoint respectivement de la seigneurie de Louailles, sise en le vicomté de Sablé-sur-Sarthe, et de la seigneurie de Bois-Brault, sise en le vicomté de Gorron, à messire Bezuto le Verdier.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Louailles est bien seigneurie vassale du vicomté de Sablé-sur-Sarthe et le fief de Bois-Brault est bien seigneurie vassale du vicomté de Gorron.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la seigneurie de Louailles sont : " De sable au lis au naturel posé en pal, surmonté d'un soleil d'or et accompagné en pointe de trois étoiles d'argent rangées. "
Soit après dessin :



Les armes se référant à la seigneurie de Bois-Brault sont :

"Coupé de sable et d'argent, au lion de l'un dans l'autre."
Soit après dessin :



Ci-joint deux lettres patentes des vicomtesses de Sablé-sur-Sarthe et de Gorron; dûment authentifiées, attestant de leur volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Bezuto le Verdier :


Citation :
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
De nous, Maelia D'Vlaanderen, Vicomtesse de Sablé sur Sarthe,

Demandons par la présente, l'octroi d'une de nos terres, à savoir le fief de Louailles, à Sire Bezuto Le Verdier.
En premier lieu nous voulons lui donner cette terre afin qu'il en fasse bon usage avec sa famille future.
En deuxième temps, nous savons son dévouement et sa disponibilité à servir le Maine et assurons sa pleine dévotion pour ses terres.

Comme vous le savez, la Vicomtesse de Gorron et nous même, souhaiterions faire les cérémonies d'anoblissement de Sire Bezuto Le Verdier en même temps.

Il a été décidé que Sire Bezuto Le Verdier, sera notre représentant en Maine en cas de levée de ban si nous sommes indisponible.

Dans l'attente de votre réponse, acceptez nos cordiales salutations.

Fait à Sablé sur Sarthe
Le 16/02/1460


Citation :
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
De nous, Erraa De La Huchaudière, Vicomtesse de Gorron,

Par la présente, nous demandons que notre seigneurie de Bois-Brault relevant de Gorron soit octroyée à Bezuto Le Verdier, actuel chancelier du Maine. De par notre attachement mutuel et son travail acharné pour le Maine, nous pensons qu'il mérite cette terre.

Fait à Gorron
Le 16 de février de l'an mil quatre cent soixante.



Ci-joint une lettre du sieur Bezuto, conscient du choix éventuel qu'il pourrait avoir à faire entre ses deux suzeraines, attestant de la primauté de son allégeance à la vicomtesse de Sablé-sur-Sarthe et acceptée par les deux suzeraines.

Bezuto a écrit:
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
De nous, Bezuto le Verdier , Chancelier du Maine et Intendant des Finance Royal


Partagé entre deux futures Suzeraines , dont mon envie sera de faire preuve d'autant de dévotion pour l'une et pour l'autre ,
Le choix m'a était imposé concernant les levées de Ban, de ce choix c'est pour cela que je vous écrit, je représenterais en cas d'indisponibilité de celle ci, la Vicomtesse de Sablé sur Sarthe, Maelia D'Vlaanderen.
Gardant à l'esprit mes futurs et possible obligations envers la Vicomtesse de Gorron également .

Cordialement , espérant avoir été clair sur le sujet
Fait le vingt Février de l'an de Grâce mille quatre cent soixante au donjon de saint Félix
Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre les octroyants et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, au palais des comtes du Maine, le quinzième jour de mars de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Sam 7 Avr - 18:00

Citation :
    CERTIFICAT DE DESHERENCE

    Nous, Mathilde de Vaucanson , Héraut Royal es généalogie dit Mnémosyne,

    • Prenons acte du trépas de Benedicte du Plessis, Dame de Saint Calais.

    • Conformément aux lois héraldiques en vigueur dans le Royaume de France, à savoir l'édit du 6 juillet 1459 du Codex Levan, Chapitre VI,
      Décrétons la chute en déshérence de la seigneurie de Saint Calais, mouvant de la vicomté de Montdoubleau.

    • Enterinons la saisie féodale du dit fief par la vicomté dont il meut, permettant ainsi à la vicomtesse Athena de Lavallière , de prendre nouveau seigneur en ses terres.


    Fait le 7 avril 1460 , à la chapelle Saint Antoine à Paris.



    Copie sera faite à Orléans en vue d'une mise à jour du nobiliaire de la province concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Dim 8 Avr - 18:04

Une fois que la baronne eut ceint la couronne sur la tête de sa nouvelle vassale, le maréchal entreprit de rédiger et de sceller le contreseing attestant de l'anoblissement et des liens vassaliques nouvellement créés entre les deux femmes.

Voici pour vous, baronne.

Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau et de Château Landon, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes et Pair de France, faisons acte de la demande de dame Erwelyn Corleone, Baronne d'Evron, quant à l'octroi de la seigneurie de Verdelles, sise en la baronnie d'Evron, à dame Ygerne Corleone.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Verdelles est bien seigneurie vassale de la Baronnie d'Evron.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'argent à la croix de gueules engrêlée de sable, cantonnée de quatre aiglettes du même, becquées et membrées de gueules."
Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente de la baronne d'Evron, Erwelyne Corleone, dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à la dame Ygerne Corléone :


Citation :
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
De nous, Erwelyn Corleone, Baronne d'Evron, Dame de Saint Antoine de Rochefort

De par son dévouement, son attachement fort, son amour et ses conseils avisés depuis plusieurs années maintenant, nous souhaitons ardemment octroyer la seigneurie de Verdelles à demoiselle Ygerne Corleone, notre fille adoptive, fief mouvant de notre baronnie d'Evron.
Nous aimerions que cette cérémonie ait lieu en notre baronnie d'Evron.

Faict en la baronnie d'Evron,
Le quatorze du mois de février de l'an quatorze cent soixante.

Erwelyn Corleone dicte la Rose ou Poney rose porte bonheur à huit doigts




Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, à Evron, le seizième jour de février de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Lun 23 Avr - 17:28

Hop, c'est cadeau, 4 mois jour pour jour!

Citation :
De nous, Lexhor d'Amahir dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et pair de France,
A tous ceux qui liront ou orront,

Salut en notre seigneur,

Par la présente, annonçons, la nomination de dame Erwelyn Corleone, baronne d'Evron à la charge de poursuivant d'armes du Maine.

Son investissement, son travail et ses compétences nous ont énormément aidés depuis que nous avons en charge la marche du Maine et sont bien plus dignes d'un poursuivant que d'un chevaucheur.

Annonçons également la nomination de sa Grandeur Karyaan Lómàlas à la charge de chevaucheur d'armes du Maine. Son aide et sa réactivité nous furent également très précieuses et nous souhaitons mettre ses compétences plus à profit.

Que le Très-Haut vous ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide vos pas.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, à Orléans, le vingt-troisième d'avril de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

Lexhor d'Amahir,
Duc d'Alluyes,
Baron de Château Landon et d'Auneau,
Seigneur de Pléaux,
Maréchal d'Armes de France,
Pair de France.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Mar 12 Juin - 18:49

Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau et de Château Landon, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France, faisons acte de la demande de sa grandeur Athena de Lavallière, Vicomtesse de Montdoubleau, quant à l'octroi de la seigneurie de Saint-Calais, sise en la vicomté de Montdoubleau, à dame Candyce de la Huchaudière [Candyce...].

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Saint-Calais est bien seigneurie vassale de la Vicomté de Montdoubleau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur aux trois calebasses d'or "
Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente de la Vicomtesse Athena de Lavallière dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à la dame Candyce de la Huchaudière :


Citation :
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
A vous, Dame Erwelyn Corleone, Poursuivant d'armes du Maine.
A vous, Karyaan Lómàlas, Chevaucheur d'armes du Maine.
De nous, Athena de Lavallière, Vicomtesse de Montdoubleau, Baronne de Mayet, Dame d'Enguinegatte

De par son dévouement, qu'à chaque épreuve elle l'est surmonte avec moi, son amour et ses conseils avisés, toujours prête à me rendre service, nous souhaitons octroyer la seigneurie de Saint Calais fief mouvant de mes terres de Montdoubleau à dame Candyce de la Huchaudière (Candyce...).
Nous aimerions que cette cérémonie ait lieu au palais des Comtes du Maine le 19 mai 1460 si cela est possible.

Faict au domaine de Montdoubleau,
Le trois du mois de Mai de l'an quatorze cent soixante.


Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, au Palais des Comtes du Maine, le dix-neuvième jour de mai de l'an de grâce mille quatre cent soixante.



Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau et de Château Landon, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France, faisons acte de la demande de sa grandeur Athena de Lavallière, Vicomtesse de Montdoubleau, quant à l'octroi de la seigneurie de Saint-Agil, sise en la vicomté de Montdoubleau, à demoiselle Nickie de Lavallière [Nickie.lou].

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Saint-Agil est bien seigneurie vassale de la Vicomté de Montdoubleau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'argent à un château couvert de gueules, maçonné et girouetté de sable, ouvert et ajouré du champ; à la bordure de sable chargée de 6 besants du champ. "
Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente de la Vicomtesse Athena de Lavallière dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à la demoiselle Nickie de Lavallière :


Citation :
À vous, Orléans, Maréchal d'armes du Maine,
A vous, Dame Erwelyn Corleone, Poursuivant d'armes du Maine.
A vous, Karyaan Lómàlas, Chevaucheur d'armes du Maine.
De nous, Athena de Lavallière, Vicomtesse de Montdoubleau, Baronne de Mayet, Dame d'Enguinegatte

Pour son soutient lors des moments difficiles, son amour envers sa famille, prête à rendre service à chaque instant, nous souhaitons octroyer la seigneurie de Saint Agil fief mouvant de mes terres de Montdoubleau à demoiselle Nickie de Lavallière (Nickie.lou).
Nous aimerions que cette cérémonie ait lieu au palais des Comtes du Maine le 19 mai 1460 si cela est possible.

Faict au domaine de Montdoubleau,
Le trois du mois de Mai de l'an quatorze cent soixante.



Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cirre jaune, au Palais des Comtes du Maine, le dix-neuvième jour de mai de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 407
Age : 100
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Ven 22 Juin - 8:12

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que suite à une étourdere de notre part, la marche héraldique de Bourgogne n'a pas été référencée comme ouverte à candidatures. Elle l'est, bel et bien, toutes les personnes désireuses de se présenter sont invitées à se faire connaître auprès de nous.


      Voici donc la liste à jour et définitive des marches pour lesquels nous recherchons des hérauts :


      • Anjou
      • Artois
      • Béarn
      • Berry
      • Bourgogne
      • Comminges
      • Gascogne
      • Guyenne
      • Languedoc
      • Maine
      • Normandie
      • Poitou
      • Rouergue
      • Toulouse
      • Dicé
      • Licorne
      • Saint-Jean


      Les candidatures sont :

      • ouvertes à tous les sujets du Royaume de France, tel que prévu par les lois héraldiques royales complétées, pour les candidats aux marches d'ordres royaux, par les dispositions particulières relatifs à iceux;
      • à adresser au Roi d'Armes de France, par missive privée uniquement*;
      • ouvertes jusqu'au mardi 26 juin 1460 inclus, après vêpres. **


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingtième jour de juin de l'an de grâce MCDLX.





[* mp forum I à adresser à Ingeburge
** vêpres = dernier office liturgique du soir et ici, ce sera jusqu'à 22h59, heure d'été française, et je vous épargne l'heure GMT, je risque de m'emmêler les pinceaux^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Lun 16 Juil - 19:10

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de dame Erraa de la Huchaudière, comtesse sortante du Maine, quant à l'octroi à son bénéfice d'un fief de retraite.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Vibraye est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Erraa de la Huchaudière se voit octroyer le fief de retraite de Vibraye, érigé en vicomté et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « d'azur, au vilebrequin d'Or », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le premier jour de mai de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    CERTIFICAT DE SUCCESSION NOBILIAIRE


    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, dite Montjoie, Roi d'Armes de France :

    • prenons acte du trépas de Sa Grandeur Lisa Marie de Penthièvre, vicomtesse du Grand-Lucé et de Romfort, baronne de Beaucouzé;

    • en outre, considérant les coutumes héraldiques et les lois héraldiques royales du neuf juillet de l'an de grâce mille quatre cent cinquante-huit révisées le six juillet de l'an de grâce mille quatre cent cinquante-neuf en leur chapitre six relatif au lignage noble et à l'hérédité, considérant le testament de ladite Lisa Marie de Penthièvre dûment enregistré le huitième jour d'octobre de l'an de de grâce mille quatre cent cinquante-neuf par la Hérauderie de France et désignant comme héritière de l'entièreté de ses fiefs Clelia de la Croix Bramafan Penthièvre, sa fille légitime, décrétons conséquemment que ladite Clelia de la Croix Bramafan Penthièvre jouit désormais de plein droit du vicomté du Grand-Lucé mouvant du comté du Maine, des vicomté de Romfort et de la baronnie de Beaucouzé, mouvants du duché d'Anjou, et de tous les droits, prérogatives, honneurs, préséances, privilèges, franchises, fruits et profits y étant attachés;

    • enjoignons la nouvelle vicomtesse à porter titres et à arborer armes de ses fiefs en vertu des coutumes et décrets susdits.


    Rédigé et scellé le quinzième jour de juillet de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Jeu 2 Aoû - 19:29

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'après recherches héraldiques dument entérinées, il nous est remonté que le blasonnement du fief de Champagné, sis en Maine, est similaire à celui du fief de Roubaix, sis en Flandre ;

      Que ledit blasonnement était : « d’hermine au chef de gueules » soit après dessin :



      Que correction héraldique étant apportée pour éviter le doublon, il est dès ce jour remplacé par le suivant blasonnement : « d'hermine au chef ondé de gueules », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le prime jour d'août de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 32
Localisation : Orléans, duché d'Orléans
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Mar 4 Sep - 19:49

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir qu'après consultation du Collège des Maréchaux, les ajustements nécessaires résultant de la rétrogradation d'Estampe du rang de maréchal d'armes à celui de héraut d'armes ont été réalisés.


      Ainsi, la nouvelle répartition des marches est dès ce jour la suivante :


      • Montjoie :
        • Ile-de-France
        • Languedoc
        • Mnémosyne
        • Phylogène
        • Sylvestre

      • Alençon :
        • Alençon
        • Artois
        • Champagne
        • Blanche
        • Licorne
        • Saint-Jean
        • Sépulcre
        • Estampe
        • Sigillant

      • Flandre :
        • Auvergne
        • Comminges
        • Dauphiné
        • Flandre
        • Guyenne
        • Marche
        • Poitou
        • Touraine

      • Minerve :
        • Anjou
        • Rouergue
        • Astrée
        • Dicé
        • Toulouse
        • Minerve

      • Orléans :
        • Angoulême
        • Béarn
        • Berry
        • Bourgogne
        • Gascogne
        • Maine
        • Normandie
        • Orléans

      Pour rappel, en cas de requête à formuler à la Hérauderie de France, l'usage veut que l'on se tourne en premier lieu vers le héraut attaché à la marche concernée ou le plénipotentiaire y ayant été mandé; en deuxième lieu, vers le Maréchal d'Armes de tutelle; la sollicitation du Roi d'Armes de France devant intervenir en dernier recours.

      Enfin, seules les personnes notées aux registres de la Hérauderie de France sont officiers héraldiques royaux reconnus et légitimes, tout individu se réclamant d'une charge dont il n'est pas le titulaire est usurpateur; à cette fin, lesdits registres sont régulièrement mis à jour et consultables par tous en chapelle Saint-Antoine-le-Petit et en antichambre du Louvre.



      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le troisième jour de septembre de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir que désireuse de voir la Hérauderie de France être présente et active sur tout le territoire du royaume, nous continuons plus que jamais à promouvoir l'envoi de plénipotentiaires vers les marches dépourvues de héraut, mode de fonctionnement qui, à plus d'un titre et plus que jamais, fait globalement preuve de son efficacité. Ces envoyés sont bel et bien des hérauts à part entière, jouissant de tous les droits relatifs à la charge qu'ils se proposent d'occuper.


      Après discussion avec le collège héraldique et réflexion, voici la liste desdits plénipotentiaires :


      • Anjou : Sépulcre, soit Lanfeust de Troy [Lanfeust86]
      • Armagnac et Comminges : Blanche, soit Sakurahime de Valrochelles [Sakurahime]
      • Artois : Champagne, soit Maltea Wagner di Favara [Maltea]
      • Béarn : Sépulcre, soit Lanfeust de Troy [Lanfeust86]
      • Berry : Sigillant, soit Renlie d'Evrecy [Renlie]
      • Gascogne : Astrée, soit Paul Ooghe de Faucuwez [Ooghe]
      • Poitou : Mnémosyne, soit Mathilde de Vaucanson Joncheray [.Mathilde.]
      • Licorne : Saint-Jean, soit Perrinne de Gisors-Breuil [Perrinne]

      Les marches Dicé, Rouergue, Toulouse demeurant à la charge directe de Minerve, maréchal d'armes de tutelle; le Maine à celle d'Orléans; le Languedoc à la nôtre.


      Et plus que jamais, il nous apparaît important de rappeler que :


      • d'une part, seules les personnes notées aux registres de la Hérauderie de France sont officiers héraldiques royaux reconnus et légitimes et que toutes les autres se réclamant d'une charge ont ils ne sont pas les titulaires sont des usurpateurs : à cette fin, lesdits registres sont régulièrement mis à jour et consultables par tous en chapelle Saint-Antoine-le-Petit et en antichambre du Louvre;
      • d'autre part, il y a un ordre à respecter quand il s'agit de consulter la Hérauderie de France, cet ordre étant le suivant : héraut ou plénipotentiaire, maréchal de tutelle et enfin nous-même, Roi d'Armes de France, étant entendu que si nous devions être sollicitée en premier ressort et non en dernier, tant la teneur que la diligence de la réponse s'en feront ressentir.



      Que le Très-Haut garde la féale noblesse du Royaume de France.


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le quatrième jour de septembre de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwelyn

avatar

Nombre de messages : 1903
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Ven 2 Nov - 20:37

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de messire Dimaro di Campiglio, comte sortant du Maine, quant à l'octroi à son bénéfice d'un fief de retraite.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief d'Ambrières est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, messire Dimaro di Campiglio se voit octroyer le fief de retraite d'Ambrières, érigé en vicomté et portera, après prime hommage en bonne et due forme, « d'argent, au sautoir de gueules engrêlé de sable », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le troisième jour de septembre de l'an de grâce MCDLX.




Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de dame Vittoria de Nivellus de Sparte, comtesse sortante du Maine, quant à l'octroi à son bénéfice d'un fief de retraite.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Château-du-Loir est bien fief mouvant du comté du Maine.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Vittoria de Nivellus de Sparte se voit octroyer le fief de retraite de Château-du-Loir, érigé en vicomté et portera, après prime hommage en bonne et due forme, « de gueules, au château de trois tours couvertes en pointe d'argent, maçonné de sable, posé sur une onde du même ombrée d'azur, au chef cousu du même chargé de trois fleurs de lys d'or », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le troisième jour de septembre de l'an de grâce MCDLX.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwelyn

avatar

Nombre de messages : 1903
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   Mer 1 Mai - 16:54

Citation :
Par la présente, nous, Erwelyn Corleone de Jeneffe, dicte Maine, héraut d'armes royal faisons acte de la demande de Guillaume du Bivoac&Vlaanderen, Vicomte de Sablé-sur-Sarthe et de Touvoie, quant à l'octroi de la seigneurie de Varennes l’Enfant, sise en la vicomté de Touvoie, à dame Brunehaut de Romblay.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Varennes l’Enfant est bien seigneurie vassale de la vicomté de Touvoie.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: « D'azur à la bande rompue d'argent accostée de deux cotices du même »
Soit après dessin :




Ci-joint une lettre patente du vicomte de Touvoie, Guillaume du Bivoac&Vlaanderen, dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à la dame Brunehaut de Romblay :

Citation :
De Nous, Guillaume du Bivoac&Vlaanderen, Vicomte de Sablé-sur-Sarthe et de Touvoie,
A Vous, Maltea Di Favara, Maréchal d’Arme Royal.


    Mes Salutations,

    Par la présente lettre signée et scellée de notre main, Nous, Guillaume du Bivoac&Vlaanderen, faisons savoir notre désir de prendre en vassalité Brunehaut de Romblay (brunehautdartois) et de l'élever Dame de Varennes l’Enfant, seigneurie appartenant à notre Vicomté de Touvoie en Maine.

    Nous souhaitons qu'elle devienne notre vassale pour toute l'aide qu'elle a pu nous apporter et de son soutien en chacun instant malgré sa domiciliation en Maine. Nous souhaitons ainsi la remercier de son dévouement à notre égard et nous ne doutons pas de sa capacité à s’occuper de cette seigneurie comme nous le ferions.

    Pour la cérémonie, nous aimerions qu'elle se déroule au Palais des Comtes du Maine, dans la salle des cérémonie (forum 2) et ce, dans la deuxième semaine d'avril.

Fait le 19 mars de l’an 1460 à Dijon.


    Vicomte de Sablé-sur-Sarthe et de Touvoie,
    Chambellan d’Orléans.



Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait en la vicomté de Sablé sur Sarthe, le vingt-et-unième jour du mois d'avril de l'an de grâce quatorze cent soixante et un.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces de la hérauderie royale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces de la hérauderie royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» |G.Royale|
» Une fleur de Lys pour l'Allumeuse Royale
» [Lieu] La Feuille Royale
» Chantier naval de la Marine Royale
» Condra de Yisien [Amirale de la Marine Royale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des Comtes du Maine :: Hérauderie du Maine :: Bibliothèque héraldique-
Sauter vers: