Gouvernement du Comté du Maine (Jeu Les Royaumes Renaissants - Celsius Online)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marzina

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : en vadrouille dans le Royaume de France
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 13:37

Passer d'une humeur à l'autre, telle est la nature des femmes...Notamment celles en plein boum des hormones. Il y a certains sujets qu'il vaut alors mieux éviter, que nous appellerons simplement "sujets à risque". Comme ils sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure que le temps passe, il conviendra de les graduer ensuite, mais la narratrice vous passera les détails. Il vous faut simplement savoir que dernièrement, le sujet à risque qui trônait en haut des autres avait un nom: Douchka. Et le trône sur lequel elle écrasait les autres sujets à risque était ducal, d'où le souci majeur. Aussi, lorsque le mainois l'avait évoquée, la furie avait pris possession du corps menu et fragile de la blonde angélique, l'accent breton avait pointé dans son français pourtant bien maitrisé, et les insultes en breton pleuvaient comme un jour de beau temps à Nantes.

"Gast! Je vous avais pourtant dit de ne pas me parler d'elle! Voilà que je suis furieuse! Je vous avais pourtant prévenu non? Je ne veux pas qu'on l'évoque en ma présence! Genaoueg! Garz! Kac'her!*"

Une fois la crise passée, et plusieurs objets brisés ou déchirés, le calme revient, relatif je vous l'accorde, mais tout l'est toujours à son sujet. Elle pose son pouce et son index sur le haut de son petit nez, comme le fait toujours son père quand il était contrarié, et puis expire un bon coup avant de lui demander des précisions. Comme c'était à le prévoir, elle avait commis une bourde diplomatique. Ce n'était pas vraiment une surprise, on s'y attendait, la seule surprise était le moment, le lieu, et les victimes. En l’occurrence ce jour, à Laval, avec le conseil ducal mainois. La princesse bretonne étant en voyage non loin en Anjou, elle fit donc un détour par le Maine pour éclaircir l'affaire avec plus de tact. Mais ne voulant subir le sort du malheureux fougerais envoyé à une mort certaine par une cruche qui n'aurait jamais du approcher de sa vie un quelconque conseil ducal, elle demanda au seul mainois qu'elle connaissait suffisamment pour se le permettre de l'accompagner jusqu'au château. Il avait eu l'air d'hésiter, évidemment, il pensait surement au risque que cela pouvait poser, une princesse bretonne était bien sûrement dans on esprit capable de renverser un castel à elle seule. A vrai dire, celle-ci maniait peu les armes, et la seule fois où elle s'y était essayé lui avait amené une belle cicatrice au niveau de son ventre qui commençait à gonfler, encore discrètement jusqu'alors. Elle s'en tenait donc à la dague, c'était pratique pour donner une mort certaine, le stylet ayant depuis toujours sa préférence.
Le long de la campagne mainoise, elle observait le décor, toujours apaisé au milieu de la nature.


"Ce paysage a un petit quelque chose de familier...même si je ne m'en souviens pas...T'ai-je dit que j'étais née entre Laval et Mayenne?"

Sourire de la blonde envers le cavalier sur son coté, de ce sourire qu'elle a de charmeur et de malsain tout à la fois. Elle rajuste sa cape gwenn ha du d'hermine qui glisse sur ses épaules, et où viennent rebondir ses boucles blondes. Elle est à l'aise à cheval, sans doute les restes de l'éducation du brigand qui avait été son père pendant un temps.
Alors que la porte du château s’annonçait, la blonde se tourna à nouveau vers lui.


"Voudrais-tu nous annoncer? Je ne suis pas attendue, je ne voudrais pas créer un nouvel incident diplomatique, que la Bretagne envahisse le Maine par ma simple présence devant le château ducal..."

*imbécile, niaise, bonne à rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorn

avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 14:19

-« Son Altesse Royale Marzina de Montfort-Penthièvre, Princesse de Bretagne, en visite diplomatique en le Maine »

Dit le huissier du castel Mainois. Le blond aurait du demander à ce que la mention "Chieuse Royale" soit ajoutée, même s'il aurait eu à subir les foudres d'une barbare par la suite. Les gardes semblaient tendus, une bretonne -et pas n'importe laquelle- dans leur chèr Maine ? Trahison ! Ils l'auraient surement déjà criblé de lances et hallebardes si elle n'avait été accompagnée par le tout aussi contesté que reconnu Wolback. Les pouvoirs du Comté s’entre-déchirait, et à l'abris des huis clos, une lutte sans réel objectif et dont on ne sait quelle fut la cause avait lieu. Bientôt, il l’espérait, le calme reviendrait en ce qui restait à l'heure actuelle sa province. Pendant quelques jours encore...

-« Altesse, tu peux t'avancer, nous allons attendre les dignitaires diplomatiques du Maine en l’accueil »

Et de prendre les devants, marchant en tête d'un convoi encadré par deux hommes en armes qui fulminaient, d'un côté comme de l'autre de la frontière, la propagande allait bon train, et chacun des peuples voyait son voisin comme l'engeance du sans nom, montres s'abreuvant du sang de leurs victimes et sans la moindres trace de civilisation. Peut être la venue de la Princesse (Sauvons là ! *sort*) arrangerait un peu les choses, ou peut être pas.
Au blond de glisser à l'oreille du valet du salon d’accueil tout en plaçant une pièce en sa main :


-« Vas chercher la chancelière... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 14:47

Noyée sous les parchemins de son bureau qui ressemblait plus à un champs de bataille qu'autre chose, la Chancelière arrangeait les dernières affaires courantes car de Chancelière, quoi qu'il advienne, elle n'en n'aura plus le titre d'ici quelques jours.
Et de ce capharnaüm tout à fait ordonné à ses yeux... si si si... elle releva la tête quand elle entendit frapper le petit page qui était à son service depuis qu'elle avait pris ses fonctions. Blanc comme un mort, il arborait le visage de ceux qui se retrouve dans une situation des plus acrobatique.


Vel'bol zhah ho'tuc, ussta Belaern ?
(Que se passe-t-il, mon Trésor ?)

Le petit Paul, du haut de ses neuf printemps, inspira et expira profondément, puis répondit dans un français zezotant.

Son Altesse Royale Marzina de Montfort-Penthièvre, Princesse de Bretagne, en visite diplomatique en le Maine vous demande à la porte du Palais des Comtes... Excellence.

Arrêt sur image et blocage total de la Chancelière. Non seulement le petit avait parlé français mais c'est surtout ce qu'il venait de dire qui l'estomaqua.

Rassure moi, elle n'est pas accompagné par l'autre abruti d'Écossais...

Et de voir le petit homme bouger sa tête de haut en bas lui fait claquer les derniers nerfs qu'elle avait encore à peu près intacte. Elle se leva et suivit donc son page qu'elle sema dans les couloirs par son allure vive et des plus nerveuse. Ruminant des "j'vais l'tuer, j'vais m'le fais ce c**" dans la barbe qu'elle n'arbore pas.
S'approchant de l'accueil du château, elle s'arrêta, ferma les yeux et inspira profondément pour se calmer. Et hop, on met son joli masque de circonstance et elle entra. Visage fermé, grave, mais absolument pas inhospitalier. S'approchant de la Princesse, elle s'inclina avec tout le respect qui était du à son rang et parla d'une voix calme et sereine, malgré le tourbillon de colère et de rage qui était à l'encontre du [censuré pour votre intégrité moral et psychologique] qui se pavanait à ses cotés.


Mes hommages votre Altesse, je me présente. Karyaan Lòmàlas, Chancelière du Maine. Vous m'avez fait demander, me voici, que nous vaut l'honneur d'une telle visite ?

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leha

avatar

Nombre de messages : 938
Age : 20
Localisation : Le Mans - Maine / Normandie
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 16:52

Peine de mort ! Mais qu'ils sont drôles. Elle en riait encore, mais un petit page vint la déranger.
Les petits pages aiment les macarons. Et celui ci aimait tellement les macarons, qu'il savait que Leha lui en donnerait beaucoup si il l'avertissait de ce qui se passait.
Hop, une promesse de friandisess, et voila la rousse qui marche à vive allure entre les allées du Palais.

Sauvons les apparences, elle n'était arrivée que juste après la chancelière. On dira que c'est parce qu'elle est plus petite.


Le bonjou.

Oubli du R volontaire, à la normande. Qu'on mette carte sur table, les normands n'aiment pas les bretons. Mais Leha, quoiqu'en disent certains, aime le Maine. Alors elle se contente d'une lettre en moins pour rappeler cette haine qui coule dans son sang, héritage de son père.

Leha Giffard, Porte Parole, Prévôt & Vice Comtesse du Maine. Bienvenue, tout de même, car malgré tout, vous êtes la bienvenue en Maine.
Par mesure de sécurité, et pour ne pas froisser certains, cela vous dérangera-t-il si nous restons ici ? Nous ferons apporter de quoi rendre les lieux plus conviviaux, bien sur.


Rien de plus, elle attendra.
Son regard vers la chancelière, oui, elle assistera à tout ce qui se dira, et non, elle ne la laisserait pas se cacher dans l'Aile Ouest. A situation délicate, réponse forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 17:15

Et son ventre se noua quand elle entendit la voix insupportable de la normande. Faut-il qu'elle soit fille à papa pour être à ces postes là, ne méritant aucun d'entre eux. Et uniquement par le truchement d'un prétendu mariage, se retrouver comme Vice Comtesse et aujourd'hui, se voir accorder le droit de traiter diplomatiquement avec la Princesse de Bretagne.
Ayant reçu missive du Grand Ambassadeur, et étant fidèle aux valeurs hiérarchiques qu'elle respecte, la chancelière et attachée diplomatique royale, se recula et laissa donc l'adolescente faire son foin et se pavaner devant sa cours qui s'étiolait au fur et à mesure des jours qui passaient.

Et les mots de son Chevalier et de son neveu lui revinrent à l'esprit.

"Laisse la faire. Elle est son pire ennemi. Laisse la faire, le temps fera le reste."

Elle s'inclina alors la Chancelière, saluant la Vice Comtesse qui arrivait. Non sans un léger sourire au coin des lèvres.
Salut silencieux et lourd de sens pour qui connait leurs différents.
Elle restera donc là, la diplomate, et observera celle qu'elle a fait démissionner de la Chancellerie mainoise pour insubordination et manquement aux règles premières de la diplomatie.
Elle restera oui, et rapportera à qui de droit tout ce qui se dira ou se fera.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marzina

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : en vadrouille dans le Royaume de France
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 18:07

Elle l’écoute l’annoncer, retient un soupir. Bientôt, lorsque cela sera officiel, il faudra qu’elle s’habitue à porter le nom du polak. Adieu derniers vestiges de sa famille maternelle…Elle passe la porte sans descendre de la bête à quatre pattes, aux sabots fort larges d’ailleurs, un cheval plus taillé pour résister aux dures conditions climatiques bretonnes que pour la vitesse. Elle relève le menton, observe autour d’elle. Elle aime retenir les détails lors d’une visite en terre étrangère, pour les raconter à ses gens lorsqu’elle rentre à Nantes. Elle n’a pas mis sa couronne, elle a pris part aux combats à Saumur anonymement. Ainsi, seule sa cape bordée d’hermine symbole royal et sa renommée qui commence à s’étendre sur le Royaume de France trahissent son statut, ca et bien entendu sa grossièreté bretonne qui ressort à chaque contrariété.
Ainsi elle observe sur son passage le visage de mainois paniqués. Allons bon ! Heureusement que Maël ne l’accompagnait pas, sinon ils auraient déserté le château ! Dire qu’elle avait un peu de leur sang dans les veines…cette constatation la fit frissonner un instant.


« Altesse, tu peux t'avancer, nous allons attendre les dignitaires diplomatiques du Maine en l’accueil.»

Elle acquiesce d’un mouvement de tête silencieux, après tout, il est son guide en ces terres et elle n’est pas pressée. Elle attend, mais point assise. Non, elle reste debout et fait le tour de la salle telle une bête en cage, observant la décoration de la pièce avec un intérêt certain, remarquant que ca manquait peut-être un peu d’armes de guerre tout ça…Son sourire particulier revint s’étaler sur son visage alors qu’elle pense au crâne du normand qui avait fini brûlé pour hérésie sur le bûcher de Jarkov, et qui trône souvenir d’un passé désuet sur la cheminée de la salle de réception de Nantes.
Ses souvenirs nostalgiques furent interrompus par une entrée dans la salle. Marzina détailla respectueusement la nouvelle arrivante. Son visage était fermé, mais malgré tout, l’aspect crispé de son corps laissait à penser à la blonde qu’elle avait subi quelque agacement avant d’entrer dans la pièce. Elle l’observa s’incliner, et une fois qu’elle eût fini, fit de même mais plus légèrement.


« Plijet brazh Votre Excellence, je viens en votre contrée pour discuter avec vous d’un incident fâcheux qu’il semblerait que notre duchesse, par sa jeunesse et son manque de réserve j’imagine, a causé… »

Enfin, ca c’était les termes officiels, pour la blonde il était certain que c’était surtout sa bêtise sans nom qui lui avait fait faire pareille stupidité. Elle allait préciser l’incident en question quand une nouvelle entrée se fit. La princesse blonde eût un sourire en voyant arriver une rousse. Son amusement venait du fait qu’en France, les roux étaient généralement assimilés à des bretons, et qu’en Bretagne, la loi punissant de mort les porteurs de la crinière rousse n’avait été que très récemment abolie.

« Le bonjou. »

Sourire en coin de la bretonne. Elle pouvait aussi jouer les barbares si on voulait, et se mettre à parler breton. On irait pas loin comme ca…Il ne manquait pas que le « r » à cette présentation, les titres d’usage notamment, qui font partie intégrante de la politesse. La blonde ne dit rien, son seul sourire malsain indiquait qu’elle ne tarderait pas à rappeler la chose subtilement à la normande, façon princesse bretonne, ou barbare comme on s’attachait à l’appeler.
Elle l’écouta donc se présenter, et sans même prendre le temps de rendre son simple bonjour atrophié, se tourna vers le mainois qui l’avait mené jusqu’ici avec un rire.


« C’est une blague ? C’est de l’humour mainois, c’est ça ? »

Elle regarde la vice-comtesse dans les yeux, et ses yeux noirs ne se baissent pas d’un pouce tandis qu’elle annonce :

« Je viens ici en ma propre personne pour venir dépêtrer cette situation, je ne suis pas une simple consul…Je suis la fille de Sa Majesté Elfyn de Montfort, dit Le Sanglant. Lorsque je me déplace à Paris, ne serait-ce que pour une simple visite de courtoisie, je suis reçue au Louvre. Vous pensez vraiment que je vais discuter d’affaires de cette importance dans une salle d’accueil où n'importe quel gueux peut nous ouïr ? »

Elle se tourna ensuite vers la Chancelière avec un regard décidé cette fois, et lui demanda :

« Votre Excellence, sauriez-vous nous trouver quelque endroit plus approprié où discuter d’affaires de cette importance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 18:29

Et en retrait, un sourire étrange naquit sur les lèvres de la bretonne. Ben oui, la chancelière mainoise est bretonne, qui l'eut cru. Elle se doutait bien que de rester là serait un camouflet pour une personne du rang de celle qui s'était déplacée.
Mais ça, l'adolescente ne pouvait le savoir, elle prend tant et tant de gens de haut qu'elle en oublie qu'elle n'est qu'à la première margelle de sa vie.
Elle s'inclina une nouvelle fois devant la Princesse et répondit calmement.


Susse été avec le plus grand des plaisirs Votre Altesse de vous mener en notre modeste chancellerie, chose que j'avais proposé d'ailleurs, cependant, je ne suis là qu'en tant qu'observatrice, et la Vice Comtesse a autorité...

Elle allait continuer quand son petit Page venait d'arriver en nage. C'est qu'il avait couru le bougre car annonce avait été faite. S'inclinant plus bas que terre face à la Princesse, il murmura quelques mots à celle qu'il sert. Lui répondant alors, elle le congédia.

Bel'la ussta Belaern, alu nin
(Merci mon Trésor, va maintenant)

Puis la Chancelière reporta ses yeux gris sur Son Altesse et reprit la parole.

Altesse, il semblerait que Son Excellence Tadeus ait mené une enquête auprès de votre MA blessé. Voici son explication et apparemment les mots de votre Duchesse.

Citation :
Il s'excuse car en faite il ne voulait pas attaquer mais se protéger des brigands (réglage), donc la Duchesse et lui s'excuse.

Je suis vraiment navrée Altesse que vous ayez fait tout ce chemin pour rien. L'excès de zèle de certains nuit souvent aux bonnes relations. Gageons qu'ils apprendront qu'à l'avenir, un peu de patience serait fort apprécié des deux cotés.
Si vous le souhaitez, vous pouvez toujours venir prendre un peu de repos à la chancellerie avant de reprendre la route.


Affirmer qu'elle jubilait était peu dire.
On pourrait carrément dire qu'elle était en plein orgasme diplomatique là.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marzina

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : en vadrouille dans le Royaume de France
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 18:51

Marzina resta avec son petit sourire accroché sur sa bouille angélique, répondant d'une voix policée, avec cette malice qui sait se développer entre personne qui s'entendent:

"Tadeus est quelqu'un de très compétent. Malheureusement, il n'aurait jamais dû vous transmettre les mots de la duchesse en cet état..."

Elle soupira, l'évocation de Douchka la rendait toujours furieuse malgré elle.

"Une duchesse bretonne doit, pour être bien à sa place, maitriser un minimum les rudiments des armes. Ce que...la duchesse de Bretagne...-le mot lui avait une nouvelle fois écorché la bouche- vous transmet, est une fois de plus d'une bêtise sans nom...Je veux bien que ce fougerais malheureux et froussard ait voulu protéger sa personne d'un brigand, mais de là à attaquer seul une armée, vous en conviendrez, il y a un pas suicidaire qu'il n'aurait franchi..."

Elle reprit son souffle, et continua:

"Il y a donc du y avoir un souci quelque part, puisque la duch..esse affirme avoir reçu confirmation du Maine selon laquelle son marchand ne serait pas inquiété. Or, il semblerait que la communication ne soit pas bien passée entre le Maine et la Bretagne, ou entre le Maine et ses soldats, puisque le marchand a été agressé. Le problème n'est donc pas résolu, mais si nous arrivons à trouver la cause de ce dysfonctionnement commercial, je ne serais certes pas venue pour rien!"

[hrp]Une lance seule ne peut attaquer une armée, au niveau IG, c'est impossible.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 19:18

Léger sourire du même acabit à la bretonne. Elle avait fait tout ce chemin, il est clair que ce n'était pas pour repartir si vite. En plus, elle sait qu'elle est en position de force. Un moindre écart de notre part et tout peut s'enflammer. Elle sait qu'elle maitrise et elle en joue.
Intéressant. La Chancelière elle aime ce genre de personnage. C'est tout de suite d'un autre niveau que l'Écossais qui lui servait de marche pieds.
Elle resta un long moment silencieuse, la fixant de ses yeux couleur de brume. L'adolescente était out c'est clair. Deux erreurs grossières en moins d'une intervention, et dire qu'elle l'avait nommé ambassadrice fut un temps. Elle aurait mieux fait de s'arracher les dents à la pince à épiler ce jour là.

Donc faisant fit de ce que l'adolescente voulait, la Chancelière fit appeler le "responsable" de toute cette histoire.


Si votre Altesse le veut bien, Messire Tom, Capitaine de l'armée incriminée va arriver et vous expliquer sa version des faits.
Sachez cependant que Messire Swann n'a avertie personne de son arrivée en Maine. En tout cas, notre prévôté nous a bien signalé qu'elle n'avait reçu aucune demande.


Petit regard en coin à la Vice Comtesse, Prévôt, Porte Parole, Responsable d'Animation, Officier Royal, etc etc etc...
Ben oui hein, à accumuler les charges, à force, on s'y perd.


Souhaitez vous boire quelque chose ?
Vu que nous ne pouvons bouger, on peut au moins vous offrir de quoi vous restaurer.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomnissa666

avatar

Nombre de messages : 229
Age : 44
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 19:44

Averti tardivement de l'arrivée de la princesse bretonne par l'appel de le Chancelière, Tom monta en jurant sur son lippizan avant de quitter le Conseil en trombe. Le procureur qu'il était devenu restait un soldat avant tout et cette tension entre deux contrées à l'inimitié légendaire n'avait nul besoin de s'alourdir davantage. En tant que commandant de l'armée de Laval, il était bien involontairement à l'origine de cet incident et il n'était pas homme à se défiler devant ses responsabilités. Bientôt l'étalon filait tel un éclair d'encre vers la salle dérobée où la visiteuse était reçue. Il arriva bien vite et attacha son étalon auprès d'un splendide cheval de guerre. Il admira la puissance de la bête, la comparant avec un sourire amusé à son pur-sang, se disant que parfois l'homme se jouait par ignorance de l'harmonieuse beauté de la nature.
Il blêmit à son arrivée devant la salle misérable, indigne d'une telle dame, quelles que fussent ses origines. Il s'avança dans la salle d'un pas martial, colosse en armure noire et en tunique couleur sang, frappée du corbeau bicéphale de ses ancêtres; il retira à la volée le heaume pourpre en forme de tête de dragon, souvenir d'un passé depuis longtemps abandonné sans regret ni nostalgie. L'ancien commandant impérial était devenu Mainois par amour et ici, ses talents ne lui servaient que rarement, en raison surtout de l'inertie et de la négligence cavalière de ceux qu'il était censé défendre. Arrivé devant la visiteuse, il ignora ostensiblement l'adolescente rousse qui venait à l'instant de faire preuve une fois de plus de son ignorance et de son dangereux amateurisme et plia le genou devant la princesse, admirant discrètement son port altier et son visage délicat.


Mes hommages Altesse, souffrez que mon indigne personne présente ses respects à votre prestigieux lignage. Je suis Tommaso di Monteroni, ancien dignitaire d'Empire et héritier comtal en ma lointaine Apulie, présentement procureur royal pour le Maine et commandant d'armée. Je suis celui qui a déclenché bien malgré lui ce regrettable malentendu.
Acceptez ces modestes présents qui seront, je pense, du plus bel effet dans votre salle d'armes.


Il décrocha de sa ceinture une lourde épée à la garde d'argent massif, ornée d'un saphir noir à l'éclat funeste. Il tenait cette lame d'une lointaine guerre, trophée arraché sur le corps d'un guerrier sur la Vistule, dont il avait su après la bataille qu'il était prince de Novgorod. Il déposa l'arme, protégée par un fourreau de cuir damasquiné fabriqué à Cordoue, au pieds de la belle Bretonne avant de se redresser et de lui tendre son casque de cérémonie.

Voici ma Dame, un heaume qui fut béni par les mains de Sa Sainteté Eugène V devant les murs de Rome, porté par mon prédécesseur à la tête de la Garde Noire de l'Empereur Sigismond. Je le tiens de mon parrain, l'Empereur en personne. Je serais honoré de vous voir accepter mes présents. Je suis confus de la mort de ce malheureux marchand, je ne sais quelle folie l'a saisi, j'étais sans mon armure et mon allure négligée l'aura induit en confusion. Les Bretons, je les ai combattus jadis sous les ordres de la Princesse Armoria, je sais quelle est leur bravoure et je salue en vous la digne fille d'Elfyn le Sanglant.

Il attendit que Son Altesse prît ou non ses présents et resta planté là, un sourire illuminant son visage et une lueur de malice brillant dans ses yeux sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leha

avatar

Nombre de messages : 938
Age : 20
Localisation : Le Mans - Maine / Normandie
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 20:29

Je suis navrée Altesse, mais pour palier aux envies de quelques conseillers étranges, j'ai décidé que vous ne serez pas conduite aux mêmes endroits que les autres ambassadeurs.
Ils s'offusquent que nous vous recevions, chose incompréhensible à mon sens, je préfère éviter des vagues de contestation là bas.


Un regard vers Karyaan. Oui, comment Tom réagirait-il, vu qu'il avait menacé la rousse de peine de mort pour avoir toléré la présence de la princesse en Maine ?

Si vous le souhaitez, nous pourrons discuter dans la salle du trône, qui est surement plus accueillante et mieux gardée.

Ce disant, la rouquine fit un signe à un des nombreux pages, serviteurs & autres gens, pour qu'il fasse préparer ladite salle. D'un geste ample du bras, elle invita toutes les personnes présentes à avancer en direction de cette salle qu'elle haïssait plus que tout. Les tapisseries étaient d'un mauvais goût ...

N'y voyez qu'une mesure préventive.

Hochement de tête à la chancelière, tout en marchant.

La prévôté n'a pas été avertie de son arrivée, certes. Mais nos frontières sont ouvertes, et même si les personnes pénétrant sur le territoire mainois, usant de leur droit à circuler, engagent leur propre responsabilité, il n'a jamais été donné d'ordre de l'attaquer.
Je peux vous l'assurer.


Puis elle écouta Tom, levant un sourcil à quelques conneries. Mais bref, passons.
Les cadeaux, c'est bien, mais il faut tomber d'accord.


Il est certain que le Maine n'a jamais donné ordre d'attaquer, et que Tom n'aurait pas agit ainsi avec préméditation. Il a un tempérament fougueux, et servir le Maine est surement une de ses raisons de vivre. Attaquer un marchand breton n'aurait vraiment pas d'intérêt pour nous, que ce soit le Comté ou le chef de l'armée impliquée.

Néanmoins, et je pense qu'il le comprendra, j'ai demandé qu'une enquête soit menée. Nous devons cela au marchand qui a été blessé, ainsi qu'à la Bretagne. A chaque erreur son enquête, et si il y a raison de le faire, il y aura punition. Bien évidemment, jusqu'à preuve d'une possible culpabilité, nous considérons Tom innocent & le maintenons dans toutes ses fonctions, militaires et comtales. C'est simplement pour éviter un jugement hâtif.

Le dossier d'enquête devrait être ouvert demain, si vous le souhaitez, nous serions ravis d'avoir un témoignage écrit de la victime.

Une enquête, c'est tout ce que je peux vous promettre pour l'instant. Je vous présente nos excuses pour ce fâcheux incident.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 2620
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 20:42

Et voilà qu'elle osait encore l'ouvrir celle qui avait fait deux énormes boulettes pouvant, à elles seules déclencher la guerre. Et là voilà qu'en prime, elle prend tout le monde pour des imbéciles.
Diplomatie ne rime pas avec mauvaise foi et hypocrisie. Tout le monde sait, la Princesse en premier, que sa présence n'est pas souhaitée ici et que par son unique séjour au Mans, de fâcheuses conséquences pourraient en découler.
Elle regarda la Vice Comtesse passer à coté d'elle et continuer son chemin.
La Chancelière restant immobile, haussant un sourcil. Alors là ce n'est pas commun.
Refuser l'entrer à la chancellerie mais inviter une Princesse Bretonne dans la salle du Trône... Elle ne veut pas qu'elle s'asseye dessus aussi non pendant qu'on y est.
Elle resta donc là, laissant la Vice Comtesse faire son chemin toute seule. Sans même prendre garde qu'on la suive ou pas.
Elle n'a pas compris qu'elle n'est pas en position d'exiger. Et pourtant elle insiste.
La diplomate reporta alors son attention sur son Altesse et fit une légère moue d'excuse pour ce qui se déroulait présentement.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit." [Aristote]
Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorn

avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mar 16 Aoû - 21:09

Feuuu à volonté !
Tirez vous ans la gueule, je veux que ça pète !
Pourquoi le blond pensait-il cela à ce moment précis ? aucune idée... Et vous, vous savez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kazel

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Mer 17 Aoû - 0:08

Venant au Palais comme chaque jour depuis qu'il était tribun de la capitale mainoise,
Kazel eut son attention retenue par l'agitation qui régnait au cœur du lieu, et n'avait pu se retenir d'approcher.
Les gardes à l'entrée semblaient assez nerveux, mais le jeune homme avait de petites habitudes,
il parvint donc à se faufiler, folie ce que peut permettre une certaine curiosité.

Il y avait ici des figures du Maine, qu'il avait parfois occasion de croiser dans la ville ou au Palais.
Mais autant dire qu'il n'avait pas sa place au milieu de tout ce beau monde, il se sentait tout petit, et pourtant,
il était bien là, se faisant aussi discret que possible. Pas question pour lui de jeter une parole sans être invité à le faire.

Son regard était attiré par la jeune femme blonde, qui semblait être la pièce maitresse de cet échiquier diplomatique.
Sans vraiment la connaître, les traits de son visage lui semblaient familiers, et plus encore la cape « gwen a du a erminig»...
blanc et noir, les couleurs de sa terre natale, et l'hermine arme de sa Bretagne.

Ce serait donc une princesse bretonne...oui assez évident, la suite des échanges le lui confirmèrent très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marzina

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : en vadrouille dans le Royaume de France
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Jeu 18 Aoû - 21:12

La princesse bretonne respecta le silence de la chancelière, le calme ne la dérangeait pas. Elle finit par s’asseoir, elle était vite fatiguée depuis sa grossesse, et brisa finalement le silence en s’en excusant auprès de son hôte. Elle acquiesca lorsqu’elle lui parla de discuter avec le capitaine de l’armée en question.

« Oui bien, il est toujours bien meilleur de parler directement aux personnes qui ont vécu la chose, ca évite les incompréhensions ! »

Elle tourna ensuite ses yeux noirs vers la jeune femme :

« A vrai dire, ce que vous m’apprenez là ne m’étonne guère, et je m’en attriste, c’est probablement la cause de ce fâcheux incident, l’incompétence de notre duchesse… »

Elle soupira tristement, la Bretagne était bien mal partie avec telle vipère à sa tête. Heureusement que le Grand Duché veillait, sinon la situation serait plus gravissime encore. Elle sembla sortir de pensées sombres lorsque son hôte lui proposa de boire quelque chose. Un léger sourire revint flotter sur ses lèvres.

« Volontiers ! J’aime à découvrir les contrées étrangères autour d’un verre ! »

C’est alors qu’elle entendit le cliquetis d’armure et d’armes se dirigeant vers elle. Elle distingua alors une stature ne laissant aucun doute sur la fonction de celui qui vint plier le genou en face d’elle.

« Plijet brazh* Capitaine, mar plij**, relevez-vous, il doit vous être pénible d’être dans telle position en armure ! »

Elle reçut l’épée et le casque, mais les lui rendit.

« Je suis honorée Capitaine, croyez-le bien, de vos présents. Cependant, je ne puis les accepter, je ne suis pas femme à porter les armes, elles seront bien plus utiles entre vos mains, soyez-en sûr. Le heaume serait trop grand pour ma teste, et cette épée bien trop lourde pour mes bras plus habitués à porter plume qu’arme. »

Regard en coin au mainois blond qui ricanait dans son coin, semblant amusé par la scène. Lui savait combien la plume pouvait être une arme, surtout entre les mains fines de la blonde.

« Il est certes fâcheux que ce marchand ait été blessé dans son voyage commercial, mais ce sont là choses qui arrivent à notre époque, je ne jette la pierre à personne, si ce n’est peut-être notre duchesse qui n’a pas su organiser les choses correctement et ainsi assurer la sécurité du voyage de ce marchand. Cela ne fait qu’honneur à votre armée, avec vous rien ne passe ! »

Elle lui adresse son sourire rayonnant princier, celui qu’elle garde pour les occasions où elle n’était pas là personnellement mais pour son pays. Elle se tourna ensuite vers la vice-comtesse qui avait repris la parole. Elle ferma les paupières et acquiesça de la tête.

« Il est certes incompréhensible que le peuple du Maine, qui depuis de longues années a entretenu de bonnes relations avec le Royaume de Breizh, du moins c’est notre point de vue, voit d’un mauvais œil que la princesse de ce royaume vienne en personne régler un problème qui pourrait entacher ces relations. Il convient de rassurer votre peuple, le Royaume de Breizh n’a aucune intention guerrière envers son voisin jusqu’à ce jour, et il n’y a aucune raison que cela change, Doué nous préserve du pire ! »

Elle refusa cependant de passer dans la salle du trône.

« Je me vois navrée de refuser votre proposition Votre Grandeur, que je me permette, même avec votre invitation, de fouler le sol de la salle du Trône du Maine, moi qui ne suis pas mainoise, pourrait être interprété négativement par votre peuple, et je le conçois parfaitement. »

Elle joignit ses mains sur ses genoux, et son regard se fit plus dur alors qu’elle continuait :

« Votre assurance que ce n’était pas là attaque du Maine me rassure, et l’enquête dont vous me parlez permettra de calmer les esprits échauffés en Bretagne, dont celui de la Dukez Breizh. »

Elle ne pût s’empêcher d’avoir un petit sourire en coin en repensant à cette duchesse affolée qu’on lui avait décrite, incapable de réagir correctement en situation difficile. Un peu plus détendue, elle répondit donc à la vice-comtesse.

« Quant à moi, au nom du Royaume de Breizh que je représente dans ma fonction de Princesse et de Maitresse de la Cour du Roy, je vous présente mes excuses pour la hardiesse dont a fait preuve notre Duchesse, et ses paroles inconsidérées. »

*enchantée, **je vous en prie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomnissa666

avatar

Nombre de messages : 229
Age : 44
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   Ven 19 Aoû - 18:33

Tom regarda la princesse sans se départir de son sourire, de plus en plus amusé par la tournure des événements; la jeune femme n'avait manifestement pas froid aux yeux et semblait maitresse de ses réactions, présentant un contraste des plus agréables avec l'adolescente infernale qui venait de l'insulter avec sa stupidité et sa vanités habituelles. Il reprit la parole d'une voix douce.

Je comprends aisément, Altesse, votre répugnance à manier ces armes bien peu adaptées à votre personne mais je ne pensais point à vous en les proposant. Je serais honoré que vous les rameniez à votre père, elles sont toutes deux dignes d'un roi et, même si j'ai toujours combattu la Bretagne, je sais reconnaitre un vrai guerrier; la renommée d'Elfyn n'est plus à faire.

Il marqua un temps d’arrêt avant de retirer ses gantelets de mailles et décrocha une bourse plate passée dans sa ceinture.

Dans ma contrée, Altesse, nous savons recevoir les hôtes de sang royal et l'usage veut qu'ils repartent avec un présent, à plus forte raison s'ils viennent d'un pays ennemi.

Il défit les lacets de la pochette d'agneau marquée aux armes comtales d'Apulie et en sortit un collier aux mailles délicates, orné d'aigues-marines taillées en goutte d'eau.

En ma région, on appelle ces pierres les larmes de mer, elle ornent à ravir nos femmes. Cette pièce m'a été rapportée par ma sœur, souffrez qu'elle orne à présent votre beauté peu commune, Altesse. J'ai jadis offert semblable parure à la fille de mon parrain, l'Empereur Sigismond, pour ses noces. Ces pierres apportent apaisement et fortune, surtout en votre état; ma promise porte aussi un enfant et je prierai le Très Haut de bénir votre grossesse comme il a béni la sienne.

Il la regarda une fois encore, songeant que la jeune princesse offrait devant eux une classe et une prestance que la prétendue vice-comtesse n'aurait jamais; il pensa un instant à ses aïeux, fiers guerriers venus avec Robert Guiscard pour libérer le Sépulcre, peinant à accepter qu'ils aient foulé la même terre que cette enfant gâtée et malapprise. Son sourire teinté de mélancolie adoucissait la rage qui l'habitait quelques instants plus tôt et il se força à reporter à nouveau toute son attention sur la royale visiteuse, attendant qu'elle acceptât enfin ses présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]Arrivée de la Princesse d'une contrée barbare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Tout est sous contrôle
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des Comtes du Maine :: Archives Générales :: Archives accueil-
Sauter vers: