Gouvernement du Comté du Maine (Jeu Les Royaumes Renaissants - Celsius Online)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

  Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandrine76

avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Montmirail
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB   Sam 27 Avr - 12:21

Invité a écrit:
zoko33 (Saumur) lvl3 7691écus *Anjou*


Pillage de la mairie de Mayenne.

Fais attention à ce doddier et au bon chef d'inculpation ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandrine76

avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Montmirail
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB   Sam 27 Avr - 12:21

Invité a écrit:
Acte d'accusation

Citation :
Monsieur le juge:

Nous voici devant quelques hommes et femmes qui ont envahis et attaqués notre comté,
Leur armée ayant été détruite par nos force de l'ordre,nous poursuivons ces assassins et criminels pour trahison contre le Maine.


Article LXXVII :IV :La trahison :

Les accusations de trahison sont décidées par le Conseil, sauf dans les cadres définis par le Code Militaire.

-Toute personne cachant des informations ou altérant des informations
concernant une menace contre le Maine sera accusée de trahison

-Toute personne se révoltant contre une mairie sans autorisation du Conseil sera accusé de trahison

-Toute personne incitant à la révolte, que ce soit contre le Château ou une mairie, sera accusée de trahison .

Nous allons continuer avec Zoko33 de cette dite armée.

La parole est à l'accusé

Vous avez droit à un avocat

Noiraude, procureur du Maine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandrine76

avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Montmirail
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB   Sam 27 Avr - 12:21

Invité a écrit:
Première plaidoirie de la défense

Citation :
Bonjour public!!!(foule en délire....femmes hystériques....certaines montrent leur chemise avec l'inscription "fais moi l'amour Zoko!!!!"...les huissiers ont bien du mal à contenir ces mouvements d'adorations de la foule.)

Monsieur le juge je suis venu en votre bien étrange et sauvage contrée il y a de ça 15 jours escorté par une partie de ma famille, j'y ai croisé de bien étranges bestioles que je ne sais point classer...insectes? batraciens? vermines?
Je ne puis vous le dire mais ils portaient des noms tels que Cléopitre, Mu1ere,....et d'autres appelations tout aussi ridicule mais cela n'empêchait pas le fait que leur QI était très proche de la température anale.
Quand à vos accusations, je ne vois pas en quoi vous m'accusez! Quand j'ai pris Mayenne des mains de 19, cette ville était déja franchisé et donc ne dépendait que de ses propres lois.
De plus, n'étant pas mainois et ne détenant pas d'informations concernant une menace contre le Maine, ce 1er point de votre codex ne me concerne pas.
Pour le 2ème point, je ne me suis jamais révolté contre une mairie mainoise (Mayenne étant ville franche quand je l'ai fait), donc je ne suis point concerné non plus.
Enfin, pour le 3ème point, je n'ai incité personne à prendre votre chateau délabré ni à prendre ma mairie donc la aussi je n'ai rien à voir dans votre accusation.
Je demande donc à être relaxé immédiatement car votre accusation est faussée! Je demande également 5000 écus de dédomagement pour m'avoir fait perdre mon temps à vous répondre ainsi que pour les conséquences que pourront avoir sur mon magnifique cerveau le fait d'avoir du fréquenter des choses tels que Mu1ere, Cléopitre et bien d'autres...
j'vous bisouilles bien tous

Zoko de Penthièvre
Réquisitoire de l'accusation

Citation :
Merci messire Pointbarre pour votre témoinage fort instructif sur les agissements de l'accusé.

Monsieur le juge je demande à ce que cet homme soit jugé très sévèrement, on ne vole pas une mairie impunément sans en porter les concéquences et je rapelle à la cour que l'accusé à eu le poste maire juste parce que 19 et des poussieres lui à proposé ce poste qu'il avait lui même usurpé en gagnant une révolte .

Pour ces faits horrible je réclamme une amende de 2000 écus plus la restitution des marchandises volées .Cela fait je réclamme qu'il soit pendu haut et court en place public.

J'en ai fini votre honneur

noiraude, procureur du Maine
Dernière plaidoirie de la défense

Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
L'accusation a appelé Pointbarre à la barre

Citation :
Voici son témoignage :
*Pointbarre vient pour la deuxième fois à la Cour de Justice pour faire une déposition. Moins impressionné que la première fois, il est serein et s'avançant vers la barre, il toise le fiéfé Zoko du regard en se disant, dans son for intérieur : « toi, mon salopard, tu vas l'avoir le bûcher ! ». Et avec assurance, il déclare :*

Je me présente à vous : Pointbarre,premier adjoint de Mu1ere lors de l'invasion de Mayenne, conseiller comtal et seul représentant de sa majesté Levan III à Mayenne pendant le temps que ma chère ville était ville franche. Chef de la résistance locale des Mayennais.

Je reconnais dans le box de l'accusé, le dénommé Zoko, bras droit de l'infâme 19etdespoussières.
La première fois que je l'ai vu, j'étais dans un groupe armé de maréchaux spécialement entrainés par le prévôt Hidatsa pour défendre Mayenne, l'armée ennemie étant depuis plusieurs jours aux portes de la ville.Dans la nuit de vendredi à samedi de cette triste nuit, j'ai vu surgir l'armée par la porte ouest, celle précisément où j'étais cantonné. J'attendais l'ordre du maire Norqueroll pour attaquer les ennemis comme il se devait mais l'ordre n'est jamais venu . Probablement que Norq avait trop fêté sa fin de mandat ! J'ai donc vu, impuissant, passer devant moi 19etdescacahouètes avec juste à ses côtés le sieur Zoko ! Je me souviens même d'une de ses paroles provocantes qu'il a dite à l'égard de ma Mu, meneuse de mon groupe : « C'cul f'ra pas un consanguin pour une fois ! Foi de Zoko ! ». Depuis ce moment, je ne pense qu'à lui enlever les tripes!

Ce samedi noir ne faisait que commencer. Mu et moi sommes allés ensuite demander des comptes à Norq à la mairie. Nous le trouvâmes près de sa statue qu'il lustrait encore et encore. Quand nous approchâmes de lui, il tendit les clefs de la mairie à Mu en disant : « Moi, Maistre Norq, le plus grand maire que Mayenne ait connu, vous tends les clefs puisque vous venez d'être élue mairesse de Mayenne ». Norq s'éclipsa aussitôt. Mu et moi sommes allés de suite dans le bureau du maire pour faire toutes les paperasses dans ce cas-là . On travaillait encore sur les dossiers quand soudain , au moment où les cloches de l'église sonnaient les vêpres, un groupe d'hommes est entré violemment dans le bureau, 19etdesbrouettes en tête et suivi comme son ombre par Zoko ... Sur un signe de tête du mauvais Numéro, Zoko empogna ma frêle Mu et la vira du fauteuil de maire. Il épousseta le siège avant que 19etquelques ne s'assit à cette place . Le faquin maire demanda à Zoko de nous virer manu militari, tout en disant à Zoko « je fais ce que je dois faire, et quand j'ai fini, c'est toi qui vient là pour expédier les affaires courantes ».

Mu et moi sommes allés de suite, de porte en porte, informer la population et organiser la résistance ... Une révolte a eu lieu le dimanche soir où tous les mayennais valides ont participé.La prise de la mairie a été facile, mais à peine dans les lieux, les soldats de 20moinsquerien sont intervenus et Zoko a repris sa place d'intronisé.

Déçus, nous n'avons pas baissé les bras mais nous avons commencé à organiser le MLF -Mayenne Forces Libres- dont le quartier général était à la cave de la taverne de Flnj.

Je n'ai pas revu Zoko pendant quelques jours car je restais sagement cachés, étant investi pour garder secret l'endroit où j'avais caché quelques richesses des mayennais.Il parait qu'il avait mis ma tête à prix et que si je ne rendais pas les richesses soustraites à son appétit, je ne serai qu'un mort en sursis ! Mais j'enrageais à chaque fois quand je passais devant la taverne municipale que Zoko avait rebaptisé en grandes pompes "La buse royale". Insulter notre Roy, c'est déjà un crime !

J'ai cependant rencontré une fois Zoko.C'était près du marché où je faisais mon espionnage quotidien au profit du Conseil comtal. J'étais déguisé en femme grâce à la houppelande de l'amie Lora et une large cape qui me cachait le visage.Quand soudain je fus tiré prestement dans une ruelle sombre. C'était Zoko qui m'entrainait !! « J'vais te dépuceler avant qu'tu fasses un consanguin ! » me lança-t-il. Il mit ses mains sous ma houppelande pour me dépenailler mais quand il fut surpris de ne pas trouver l'objet de son désir, il s'arrêta un dixième de seconde atterré ! J'en profitai pour m'échapper et prendre courses dans les ruelles de Mayenne... J'ai réussi à le semer. Le temps qu'il remonte ses braies et j'étais déjà hors d'atteinte. La rumeur courrait déjà dans Mayenne que je n'aurais pas été la première victime de sa bestialité et du traitement des mayennaises comme de la vulgaire carcasse.

Pour finir, bien que j'en aurai encore beaucoup à dire sur ce sinistre individu , j'en viens à cette ultime journée où Cléopitre, Letrokoul, quelques amis et moi-même, présents à La Montoise, entendîmes dans la nuit noire, un bruit de charrette ... Cléo sortit de la taverne et là, stupeur ! Zoko tirait devant elle une charrette , remplie comme au temps des foins mais avec barques, rames,épées, boucliers,minerai de fer,lait,pains,viande , coffre de la mairie,et que sais-je encore ... Cléo réentra en furie dans la taverne en criant « Alerte ! On pille la mairie !!!! Zoko se sauve avec nos richesses !! Alerte !!». Nous giclâmes de la taverne, mais la nuit était d'un noir d'encre et le brouillard à couper au couteau ... Nous courûmes jusqu'à la mairie et là, nos craintes étaient fondées ! Plus rien... Le vide ... Seulement quelques paperasses sans intérêts jonchaient le sol ... Zoko s'était volatilisé , avec un mot laissé sur le bureau du maire « je vous ai bien niqués, bande de consanguins ! ».

*Pointbarre pousse un grand soupir qui laissait entrevoir sa colère ... *

J'en ai fini, votre Cour, mais je reste dans la salle si vous souhaitiez encore m'entendre.
Euh, votre Honneur, pourrai-je avoir une place au premier rang quand Zoko montera sur le bucher ?

Enoncé du verdict
Citation :
Le prévenu a été reconnu coupable de trahison.
Sieur Zoko33!

Je vois que vous ne savez plus que dire!
Le témoignage de messire Pointbarre je pense est assez éloquent
Je ne reprendrai pas tous les points du témoignage, mais il apparaît clairement votre culpabilité!
Pour l'attaque de la mairie je vous déclare coupable!
Pour le vole de la mairie je vous déclare coupable!

Ainsi pour toutes ces raisons je vous déclare coupable de trahison!
Je vous inflige donc une amende de 1500écus et vous bannis du Maine!


La séance est levée.

Ramon, juge du Maine.

Le 11ème jour de janvier 1456.

Le prévenu a été condamné à une amende de 1500 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zoko33 (Trahison/pillage mairie Mayenne) 11/12/1455 [JG CPB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephg63 (coupable) T.O.P (traité de coopération avec le Languedoc)
» Helros - Beziers - Trahison - complicité de pillage de mairie - Verdict rendu
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» [Coupable/Prise de la mairie/Niort] Loupphoque (14/11/1458)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des Comtes du Maine :: Cour de Justice :: Trahison :: U-Z-
Sauter vers: